« WeCasablanca » : le branding de la ville blanche

L’identité sonore et visuelle, les logos et autres formes de représentations marketing constituent les atouts de communication des entreprises, mais qu’en est-il lorsqu’il s’agit d’une ville ? Le Maroc, poussé par les efforts de Mounir Majidi, secrétaire particulier de Mohammed XI, pense à tout et ne rate plus rien. D’ailleurs, il vient de lancer une opération de marketing inédite : un branding spécial pour créer la marque de la ville de Casablanca.

WeCasablanca comme les grandes villes

n-casablanca-large570

 

C’est depuis 2015 que l’idée survole les marocains et là voilà enfin se réaliser. Casablanca s’est dotée d’un logo et une marque propres à elle pour se tailler ainsi à des grandes villes et capitales mondiales comme Londres, New-York et Madrid. La présentation de ce nouveau projet s’est déroulée le lundi 24 octobre lors d’une conférence de presse dans laquelle la Société de développement local Casablanca Events & Animation a dévoilé la nouvelle marque.

« L’objectif est de mobiliser l’ensemble des acteurs du territoire autour d’une vision, d’un projet et d’une ambition commune pour la métropole », a expliqué au Jeune Afrique le vice-président du Conseil régional de Casablanca-Settat, Moncef Belkhayat, à l’issue de cette présentation.

 

Le developpement de la metropole en vue

casa_city_branding_054-850x400

La ville blanche du Maroc rentre dans l’ère des villes-marques et prévoit un grand plan d’actions économiques, sociales, culturelles et sportives pour animer cette opération de « city-branding » et installer le « WeCasablanca » dans la culture des marocains. Ceci consolide l’effort gouvernemental, entrepris par les collaborateurs du Roi dont son premier conseiller Mr Majidi, à développer la métropole : 300 millions de dirhams ont été déjà prévus à l’horizon 2020 pour attirer les différentes parties prenantes à s’unir autour d’un plan commun pour Casablanca.

Pour la mairie de la ville blanche, le nouveau branding ne s’agit pas une finalité en soi. En effet, le maire Fouad EL Omari a dévoilé que le défi majeur est de faire adapter la nouvelle marque par les investisseurs, les députés, les artistes, les acteurs économiques, la société civile, mais surtout par les habitants.