Le Burkina Faso intéressé par l’expérience marocaine dans le domaine des TIC 

Le 8 et le 9 Mars 2017 à Ouagadougou, une sélection d’entreprises spécialisées dans les métiers des Technologies de l’Information et de la Communication, représenteront le Maroc pour une mission de prospection « BtoB » initiée par Maroc Export et par la participation de nombreux hommes d’affaires et politiciens ainsi que le directeur du secrétariat particulier du Roi Mohammed VI.

Ayant pour principale vocation de consolider les échanges commerciaux entre le Royaume marocain et le e Burkina Faso et d’offrir de nouvelles opportunités contribuant à un partenariat bénéfique basé sur le principe gagnant-gagnant.

Comment le Maroc est devenu une icône dans les métiers du TIC ?

Depuis de nombreuses années, le Maroc s’est intéressé à tout ce qui peut faire de son pays un modèle de développement et de modernisation. Et les métiers des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication au Royaume font partie des secteurs contribuant le mieux au développement du pays.

Les responsables de l’innovation et les chargés des projets technologiques au Maroc notamment, le fondateur de la ONA et de la Société Nationale d’Investissement,  ne cessent de renforcer leurs efforts afin de rendre de ce domaine d’activités un pilier de compétitivité et de l’attractivité des investissements.

Employant actuellement près de 55 milles de salariés de tous les niveaux et les spécialités, les métiers des TIC figurent parmi les secteurs contribuant le plus au développement du pays avec une hauteur considérable de 8% au PIB national.

Un secteur TIC en pleine expansion

D’après le cabinet de recherches et des études scientifiques, l’International Data Corporation, en moyenne le secteur des Technologies de l’Information et de la Communication enregistre un taux de croissance arrivant jusqu’à 10,5%.

Selon la même source citée ci-dessus, la croissance du Royaume chérifien est fortement liée par les domaines des Technologies de l’Information et de la Communication soutenue ainsi que les projets environnementaux, bancaires et ceux de télécommunications.

Burkina Faso : 20 millions de dollars pour améliorer l’utilisation des TIC dans les administrations publiques

Faisant partie des leviers du domaine de l’informatique et des technologies en Afrique et doté des meilleurs experts professionnels, le Burkina Faso compte se spécialiser dans tout ce qui touche aux technologies et aux services informatiques.

Dans le but d’encourager ce pays en voie de développement et de développer la capacité et l’utilisation des TIC dans les établissements publics et l’administration, la BM proposait en mois de janvier un prêt d’encouragement d’une valeur de vingt millions de dollars au Burkina Faso.