Les SCPI : l’épargne immobilière qui rapporte !

Le succès des Sociétés Civiles de Placement Immobilier, également connues sous le nom de SCPI, auprès des investisseurs, institutionnels comme particuliers, ne se dément pas.
Dans une récente étude, A Plus Finance, acteur de poids de ce marché, a voulu mieux comprendre les motivations de ses investisseurs. Selon l’enquête, les montants alloués à pierre-papier (les parts de SCPI) sont modestes. D’ailleurs, l’investissement en SCPI peut être clairement calibré à ses besoins, grâce à un ticket d’entrée modéré.
Dédiée à l’immobilier de commerce et de bureaux, la pierre papier rassure. C’est un placement que les épargnants jugent “à risques réduits” et “sûrs pour leur épargne”.
Même si sa performance s’amenuise, ce placement continue à offrir un couple risque/rendement encore très attrayant. La Société Civile de Placement Immobilier a également pour vertu de procurer à son associé (ou souscripteur) le versement d’un dividende régulier.

La pierre papier : un fonctionnement simple !

La baisse des taux d’intérêt, en mars 2018, a entraîné une dégringolade du rendement des produits d’épargne – un dispositif financier rapportant des intérêts en contrepartie du blocage d’une épargne. Par contre l’investissement en SCPI affiche une rentabilité encore alléchante.
90 % des Français (particuliers et professionnels) aiment la pierre, puisqu’elle permet, entre autres, de stabiliser un patrimoine sur le long terme (assurer l’avenir de ses enfants, se constituer un patrimoine, garantir son indépendance, sécuriser sa situation à la retraite, etc.), tout en offrant un complément de revenus à la retraite. Hélas, avec la montée des prix, la majorité d’entre eux n’ont pas les moyens suffisants pour investir en direct. Donc pour diversifier ses actifs vers l’immobilier et se constituer un patrimoine, l’investisseur doit passer par l’achat de parts de SCPI.

Avantages des SCPI

De plus en plus de Français ont compris les avantages d’un tel investissement, étant donné que l’été dernier, la capitalisation totale des 250 sociétés civiles de placement immobilier proposées en France a franchi le seuil des 70 milliards d’euros. D’après les prévisions, la collecte va même dépasser les 8 milliards d’euros, cette année.
Une SCPI recueille l’épargne des souscripteurs et ainsi, elle achète les fonds obtenus des biens immobiliers tertiaires (hôtels, entrepôts, boutiques, bureaux, etc.) en Europe, notamment en France. Elle assume ensuite la gestion locative de son parc immobilier, en réalisant les travaux de rénovation nécessaires, récupérant les loyers, en trouvant les locataires… Enfin, elle verse semestriellement, trimestriellement ou mensuellement, des parts de dividendes pour chaque porteur. Donc acheter des parts de SCPI permet au particulier d’investir dans la pierre et de toucher des revenus réguliers.
La société de gestion “A Plus Finance” propose à ses investisseurs des solutions innovantes et très originales. Elle vient de développer les compétences dans le domaine de l’investissement immobilier.