Ramadan : les musulmans, devront-ils respecter les mesures du confinement ?

Le mois du jeûne, l’un des piliers de l’Islam, débutera alors que le pays est en train de passer par une crise sanitaire mondiale causée par la propagation continue de la maladie du Coronavirus. Le 17 mars dernier, le gouvernement a annoncé la mise en place des mesures afin de limiter au maximum la propagation de la maladie Covid-19, dont le confinement total. Avec plus d’un milliard de musulmans dans le monde, comment serait le mois de jeûne cette année ? Est-ce que le mois de ramadan 2020, va-t-il se dérouler dans le confinement ?

Quand débute le mois saint en Islam ?

Selon les Imams et savants en Islam, la date de début du ramadan 2020 est attendue par les musulmans aux alentours du 23 avril 2020. Toutefois, d’après l’annonce du président de la République, Emmanuel Macron, en présence des différents représentants des cultes, le 23 mars dernier, toutes célébrations religieuses qui auront lieu durant le mois d’avril doivent se faire en respectant les différentes mesures mises en place par le gouvernement afin de faire face à la maladie, comme l’interdiction de rassemblement et de respecter le confinement.

Les recommandations du Conseil français du culte musulman

Selon Mohammed Moussaoui, le président du Conseil français du culte musulman qui a pris part à la réunion organisée par le président de la République, compte tenu de la crise sanitaire et la situation actuelle dans l’hexagone, les fêtes religieuses ne pourraient pas s’organiser comme cela se fait d’habitude. « Nous sommes dans des conditions extrêmes, le pays est en guerre contre une maladie et il est indispensable de respecter les mesures mis en place par le gouvernement afin de mettre fin au Covid-19 en France » a tenu a expliqué le président du Conseil français du culte musulman.
D’après François Clavairoly, le président de la fédération protestante de France, « Le président de la République a tenu à préciser que tous les citoyens ne peuvent pratiquer les fêtes religieuses comme ils sont l’habitude de le faire toutefois, ils peuvent le faire d’une manière virtuelle afin de garder le contacte avec leur famille ».

L’Elyssée a assuré à l’agence française de presse que Emmanuel Macron avait enjoint les différents représentants des cultes en France à préparer leur communauté respective à célébrer les grandes fêtes religieuses dans un cadre différent, cette année.
Par conséquent, le ramadan 2020 serait célébré dans le confinement, mais tout en gardant les liens familiaux d’une façon virtuelle.